Société

Le bitcoin a son équivalent québécois !

oro400

La première monnaie virtuelle québécoise est lancée elle s’appelle l’Orobit et elle est l’œuvre du sherbrookois, Martin Dufresne. Ce dernier dans une entrevue au journal Métro de Montréal livre quelques uns de ses secrets de fabrication. Dans ce cas oubliez les rotatives et le papier imprimé qui ont été remplacé par  des ordinateurs puissants un bon réseau et de l’open source… Selon les dires de Mr Dufresne ce n’est pas compliqué de lancer une monnaie virtuelle. Pour cela il suffit d’avoir des connaissances en programmation informatique. Notre créateur de monnaie virtuelle a utilisé un programme open source nommé Github et s’est approprié les scripts du bitcoin pour les modifier à sa manière. Après un mois de travail à temps plein il a été mis en place un réseau de personnes qui veulent bien mettre leur ordinateur pour permettre la diffusion de la monnaie. Sachez toutefois que cela demande des machines puissantes de plusieurs milliers de dollars (ou d’euros). Une fois les aspects techniques résolus il ne reste plus qu’à faire connaitre la monnaie ce qui a été facilité par notre geek québécois puisque celui ci gère déjà des sites d’échange de services payables en bitcoins, comme 4BC.co.

Il ne reste plus qu’à souhaiter que cette monnaie virtuelle québécoise ait autant de succès que le Bitcoin. Actuellement on recense pas moins d’une soixantaine de monnaies virtuelles sur le site de bourse d’échanges dédié à l’argent numérique: Cryptorush. Fait intéressant à souligner les monnaies numériques n’a pas ou peu de frais exorbitants liés aux taux de change, de plus inutile d’attendre plusieurs jours comme c’est le cas pour les monnaies classiques. Selon Mr Dufresne les monnaies virtuelles seraient de plus en plus utilisées pour payer les factures. La valeur de ces monnaies est déterminée par les mécanismes de l’offre et la demande, de plus ces monnaies ne sont nullement contrôlées par les états. En attendant qu’un système financier sain équitable, respectueux des individus puisse voir le jour sur terre (soyons fou rêvons un peu, mais qui sait) l’Orobit peut devenir une alternative monétaire intéressante au Québec, surtout lorsque l’on voit la dégringolade pathétique du dollar (ceux qui font de l’export apprécieront, les autres peut être moins). Adeptes de la monnaie virtuelle sachez que l’Orobit est désormais sur orbite et que vous pouvez grandement contribuer à son succès.

Source : article et entrevue de Mathias Marchal dans le journal Métro Montréal Le site sur la monnaie Orobit c’est ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s