Culture/Photo

Phénomena dada gaga

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Iconoclaste, inclassable décalé extravaguant voici quelques mots pour définir l’indéfinissable festival Phénomena. Troisième édition pour cet événement montréalais qui propose qui propose 110 artistes et une quarantaine de spectacles disséminés dans le quartier mile end. L’esprit de Phénomena est d’offrir une tribune aux artistes inclassables interdisciplinaires et indisciplinés selon les dires du communiqué de presse. La formule fonctionne vraiment bien puisqu’en l’espace de trois ans Phénomena a su s’imposer avec originalité et détermination. Avec ce type d’évenement il est offert l’opportunité à de nombreux artistes de pouvoir expérimenter de nouvelles facons de faire. La créativité et l’originalité sont tellement encouragées que l’on peut dire que cela fait partie de l’ADN de Phénomena. C’est un beau cadeau offert au public désireux de sortir des sentiers battus et du prêt à consommer proposé par l’industrie du spectacle en général. La personnalité et la détermination de la directrice artistique D.Kimm y est certainement pour quelque chose . Il faut dire que la dame en plus d’être directrice de la compagnie « les filles électriques » organise depuis 12 ans des événements hors normes, alors évidemment ça aide.

L'animateur du cabaret dada: Stéphane Crête

L’animateur du cabaret dada: Stéphane Crête

L’édition 2014 a fait son ouverture avec son improbable cabaret dada animé par Stéphane Crête. Le thème était le Rétro futurisme soit le futur comme on l’imaginait dans les années 50 60. Plusieurs artistes ont concocté un numéro mettant en scène le thème de la soirée avec la participation de Jacqueline van de Geer, Julie Desrosier, Stephen Lawson, Aaron Pollard, Patrick Lamothe, Guido Del Fabbro, Egotrip Productions, Lucie Bazzo. La soirée particulièrement réussie était en soit une véritable invitation à découvrir le festival dans son ensemble. Les photos du slide show vous donnent une idée de l’esprit du cabaret dada mais aussi de Phenoména.

Il ya du stock pour la découverte de spectacles et performances inspirées, citons pèle mele et sans être exaustif les artistes Richard Martel, Andréane Leclerc. Lisa Moore, Clea Minaker, Simon Boulerice… Avec la présence également des habituées Nathalie Derome, Alexis O’Hara, Jonathan Parant, Alexandre St-Onge et Marie Brassard. Et puis il y a aussi le « champ des possibles », de la danse performance ou encore de la musique expérimentale…
Le mieux est de découvrir la programmation complète sur le site et ce qui sera encore beaucoup mieux c’est d’y aller.
Tous nos encouragements à D.Kimm aux filles électriques ainsi qu’à toutes celles et ceux qui rendent ce genre d’initiative possible. Attention il reste quelques jours pour en profiter pleinement puisque ça se passe jusqu’au 24 octobre.

Pour découvrir la programmation complète c’est ICI.
La vidéo de présentation c’est juste dessous que ça se passe.

Quelques extraits de l’édition 2013:

Post et photo: Franck Billaud / Québec Inspire

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s