Presse/Société

Hommage québécois à l’oncle Bernard

Affiche du documentaire: Oncle Bernard, l'anti leçon d'économie

affiche du documentaire Oncle Bernard l’anti leçon d’économie

Un an déjà qu’ont eu lieu les terribles attentats de Charlie Hebdo. Parmi les illustres victimes figurait l’économiste Bernard Maris, auquel le réalisateur québécois Richard Brouillette rend hommage avec son documentaire «l’anti-leçon d’économie» de Bernard Maris. Si Charlie Hebdo évoque inévitablement les dessins satyriques le média français disposait d’une rubrique économie animée par Bernard Maris alias «l’oncle Bernard» . Hors cette rubrique en question était suivie assidûment par le réalisateur québécois qui la dévorait chaque vendredi, jour de la distribution du journal au Québec.

L’assassinat de l’économiste de Charlie a été ressenti de façon d’autant plus forte par Richard Brouillette que ce dernier avait en mars 2000 réalisé une entrevue de l’oncle Bernard dans les locaux de Charlie Hebdo. Cette entrevue s’inscrivait dans le cadre du tournage du documentaire L’encerclement sur le néo libéralisme sorti en 2008. Parmi les interviewés figurait également Noam Chomsky, Ignacio Ramonet, Omar Aktouf et le québécois Normand Baillargeon. Richard Brouillette a eu envie de lui rendre hommage en livrant au public une entrevue dans son intégralité de plus d’une heure (mais qui a duré au total 3 heures), donnant l’impression au spectateur  d’être assis, lui aussi en direct à la grande table de rédaction de Charlie Hebdo en compagnie de ce vulgarisateur hors pair. En effet le réalisateur a même gardé les moments ou B Maris s’adresse à ses collègues pour baisser le ton ou encore de demander au réalisateur si «ça va»… La force de B Maris était de vulgariser avec autant d’humour que de pédagogie tout en décryptant avec pragmatisme les inepties du marché qui sont enrobées dans un discours pompeux et qui n’est nullement remis en cause par les experts.

L »essayiste, chroniqueur et ex professeur Normand Baillargeon a écrit dans l’hebdo voir un article hommage  la démarche de Bernard Maris basé sur la compréhension et l’explication clarifiée  «Quand on regarde bien les textes, on voit où ils se plantent, les erreurs énormes qu’il font. Keynes, qui est le plus grand économiste de tous les temps, à mon avis l’achèvement de l’économie, ce gars-là, au terme de sa vie, a dit: « Nous ne savons rien. » Tous les économistes devraient lire Keynes. C’est fondamental qu’il ait dit ça, que le plus grand ait dit: « C’est vrai que ce n’est pas une science. »»

Comme le confie Martin Brouillete au journal canadien la Presse «Ce film est une conséquence directe des attentats de Charlie Hebdo. Je n’aurais pas ressorti cette entrevue sans cela. C’est vraiment un film hommage.» Sur le site internet du documentaire le réalisateur partage ce qu’il a ressenti au moment où il a appris l’effroyable nouvelle : «Lorsque je me suis réveillé ce triste jour de janvier 2015 et que j’ai pris connaissance de la tragédie en cours, mon sang n’a fait qu’un tour. Et lorsque ce que je craignais par-dessus tout fut confirmé, je ne fus plus qu’un vague ramassis d’affliction».

«l’anti-leçon d’économie» de Bernard Maris prend l’affiche ce jeudi 7 jusqu’au 17 janvier à la Cinémathèque québécoise, à Montréal. il devrait également être présenté sur la chaine québécoise Canal Savoir fin mars, début avril.

Site internet du documentaire Oncle Bernard «l’anti-leçon d’économie» c’est ICI

Voir les autres extraits du documentaire c’est par LÀ

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s