Gaia Inspire

Belle question, beau défi !

ÊTES vous prêt à aimer ? c’est la question posée dans la vidéo qui illustre  la première journée de la compassion initiée par l«‘INRÉE . Le 23 avril sera donc officiellement la Journée de la compassion qui est née d’un partenariat entre les Editions Belfond, l’INREES et Inexploré magazine. À cette occasion il a été réalisé un court métrage présentant le témoignages de personnalités venant du milieu de la philosophie, de la spiritualité, des arts, et des sciences et qui partagent leur façon de voir la compassion. Cette vidéo réalisée par Sébastien Lilli, est composé de 5 chapitres qui vous font voir la compassion sous un autre jour.

La compassion un truc de religieux ?

On pourrait croire le sujet obsolète, dépassé, le genre de chose qui prête à sourire avec l’image du curé qui prêche la bonne parole. Il y a aussi comme une confusion avec la charité la pitié. Une fois dépassée ces aprioris on se rend compte que la compassion a plus à voir avec un état d’être. Cela nous connecte directement avec notre humanité, le fait d’être ouvert à l’autre d’être réceptif à ce qu’il est au delà de toute considération sociale politique ou religieuse. La compassion c’est indéniablement ce qui manque à cette société matérialiste et financiarisée qui est une experte pour diviser l’humain. Force est de constater que de ce point de vue là c’est une totale « réussite ».

Commencer par soi même

Bien souvent la religion nous a poussé à nous oublier et à prioriser l’autre. Mais comment peut on être réceptif à l’autre si l’on ne se connait pas soi même et surtout si l’on ne s’aime pas. Il n’y a ici aucun égoïsme à s’aimer, bien au contraire, plus on se comprend et plus on est porté à avoir de la compassion. Cela n’a rien à voir avec un amour narcissique qui ne laisse aucune place à l’autre. En s’appréciant nous laissons de la place pour accueillir et apprécier l’autre. C’est un peu comme un vase communiquant qui par débordement remplirai celui du voisin

La prise de risque de la compassion

Avoir de la compassion s’est d’accepter de prendre le risque de s’ouvrir, le risque d’être touché et de rentrer en relation avec l’autre. Cela sous entend de se mettre à nu autrement de se livrer tel que l’on est, sans chercher a embellir absolument notre image. Cette prise de risque est bien souvent gagnante parce qu’elle nous permet d’avoir des relations authentiques avec soi même et donc par extension avec les autres. À l’inverse Il est totalement illusoire de penser que le fait de nous fermer à la souffrance d’autrui nous protège de quoi que se soit. Dans le même registre il est vain de penser à avoir une quelconque sécurité matérielle, affective et pourtant bon nombre de personnes tombent dans ce piège.

En conclusion

La compassion serait elle la voie royale qui permette à l’individu de faire l’unité avec lui même ? Cela semble également un excellent antidote à toute cette mécanique matérialiste qui associe dans son sillage la compétition et la division.  La compassion tout comme le bonheur sont des éléments très subversifs puisqu’ils structurent l’individu et au final le rende plus fort. C’est très certainement aussi un moyen qui va permettre de souder les humains et de les réunir. Le fait qu’il puisse y avoir une journée dédiée à la compassion dans le calendrier ne fera que rappeler les immenses bénéfices que les humains peuvent en retirer. Un grand merci à l’INRÉE pour cette initiative et au réalisateur Sébastien Lilli pour l’avoir si bien illustrée.

La chane You tube de l’INRÉE c’est ICI. le site web de l’INRÉE ca se passe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s